TOUJOUR et ENCORE le P.P.C.R est « d’actualité sein de notre collectivité »

P.P.C.R

L’intersyndicale estime qu’ «une demi-vérité est pire qu’un mensonge entier» et vous dit pourquoi.

- L’intersyndicale estime aujourd’hui inapplicable le maintien du protocole de 2007: les critères d'âge sont devenus illégaux. Elle fera le nécessaire pour annuler ce protocole et relancer le processus de négociations interrompu de façon autoritaire par Mme la Maire et M le Président de Rennes Métropole. 

L’intersyndicale ne veut pas polémiquer sur des exceptions, elle oeuvre dans l’intérêt général qui n’est pas la somme des intérêts individuels. Elle demande à ce que les négociations aboutissent à un vrai protocole favorisant tous les agents sans distinction de métier.

L’intersyndicale n’a jamais conditionné la signature du protocole au seul fait d’un déroulement des carrières sur les trois grades…encore une fausse information.

Contrairement aux accusations d’irresponsabilité, l’intersyndicale n’est pas satisfaite du blocage de la situation pour certains agents. Pour être cohérentes, la CFDT et l’UNSA devraient nous rejoindre pour faire appliquer les mêmes critères PPCR qu’elles ont signé au niveau national ; plutôt que de marchander carrière par carrière et métier par métier !

L’intersyndicale demande l’ouverture de réelles négociations, y compris pour les A et B et pour le RIFSEEP … nous les attendons toujours, malgré les promesses de l’administration de ne pas épargner les 490 000 € restant à l’agenda social.

L’intersyndicale est en attente d’éléments concrets démontrant, qu’à terme, il n’y aura pas d’agents perdant. Si tout cela est simple, pourquoi les Élus ne répondent pas à nos demandes ?

L’intersyndicale refuse la classification injuste, aléatoire et arbitraire des métiers.

Il n’est pas question de dénoncer le ou les «complices» de l’adoption du protocole de 2007 ; rappelons que la CFDT vante (avec l’UNSA) en 2017 un protocole au rabais (inférieur au PPCR national qui rallonge déjà toutes les carrières)…

Comme elle vantait en 2007 un protocole dont nous connaissons aujourd’hui les effets néfastes sur nos carrières….nous ne voulons pas faire le même constat à l’avenir…

En conclusion, sous le slogan « Pas de carrière sacrifiée une année de plus » CFDT et UNSA, poussent l’Élu à écrire « fausses vérités et vrais mensonges », en s’acharnant médiatiquement contre la prise de position, de l’intersyndicale majoritaire.

Voilà pourquoi l’intersyndicale représentant plus de 50% des voix aux élections professionnelles n’a pas signé ce protocole en 2017…elle ne le fera pas davantage en 2018 si nos revendications en faveurs de toutes les carrières ne sont pas prises en compte !!

Soutenir l’intersyndicale :

– C’est dire stop à l’austérité rennaise sur les plus bas salaires.

– C’est réclamer de meilleurs déroulements de carrières, pour de meilleurs salaires et de meilleures retraites.

– Et c’est qu’enfin, la masse salariale devienne un investissement pour l’avenir et non pas une simple dépense.

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *