LES ÉLUS SUPPRIMENT 200 000 € DU BUDGET DU CASDEC ….

 

LES ÉLUS SUPPRIMENT 200 000 € DU BUDGET DU CASDEC AVEC L’ACCORD DES ADHÉRENTS DE LA CFDT ET DE LEURS ÉLUS ADMINISTRATEURS !!

L’ACCORD DES ADHÉRENTS DE LA CFDT ET DE LEURS ÉLUS ADMINISTRATEURS !!
Vendredi 30 AVRIL 2021, s’est déroulé le vote du budget du CASDEC.
Nous devions, à cette occasion, sauver les 200 000 € que les Élu-e-s et l’Administration Générale comptaient (dans votre dos) s’octroyer sur l’excédent budgétaire de 2020 et ainsi baisser le montant des subventions pour 2021.

Une plateforme commune avait été mise en place entre les Administrateurs des Organisations Syndicales FO, SUD SOLIDAIRES, CGT/UGICTCGT et CFDT pour répartir les 200 000€ sur diverses dépenses à caractère social profitant au plus grand nombre.
Fiers de cette mobilisation et convaincus d’obtenir gain de cause étant majoritaires en sièges (9 pour le collège employés contre 5 Collège Employeurs), cet argent aurait dû revenir aux agents de nos Collectivités.
Mais tout ne s’est pas déroulé comme nous l’avions imaginé !
Juste avant le vote, la tête de liste CFDT, et 1ère Vice-Présidente, demande la parole pour dire que son Syndicat avait fait un sondage auprès de ses adhérents et que le résultat était très partagé sur l’utilité de garder cette somme dans le budget du CASDEC. Pour elle, vu le résultat de ce sondage, elle voulait un vote à bulletin secret. Les autres Organisations Syndicales ont essayé de s’y opposer, en vain, la Présidente du C.A, issue du Collège Employeur, n’y voyait pas d’opposition car c’est inscrit dans le règlement intérieur.
Nous n’avons pas trouvé trace d’une telle demande depuis la création du CASDEC (1978) !
Les Administrateurs des autres O.S., voyant la connivence établie entre la CFDT et le Collège Employeur, demandèrent une suspension de séance pour établir une position commune. La décision prise fut de ne pas prendre part au vote pour laisser la CFDT se débrouiller seule, avec la complicité de l’Administration.
Bien nous en a pris car, à l’issue de ce vote, les baisses de subventions furent adoptées avec le résultat suivant : 7 VOIX POUR (5 employeurs et 2 voix CFDT) et 2 VOIX CONTRE (2 CFDT). Notre décision de ne pas prendre part aux votes s’en trouvant confortée car même avec nos 5 voix et les 2 voix de la CFDT contre, nous étions à égalité et comme la voix de la Présidente est prépondérante, le vote aurait validé la baisse des subventions.
Voilà comment la CFDT se permet de faire des cadeaux à peu de frais aux Employeurs.
Collègues et adhérents de la CFDT, cautionnez-vous cette méthode qui aboutit à une régression sociale ?????
Les bureaux syndicaux. FO/SUD/CGT. UGICT-CGT

Imprimer cet article Télécharger cet article