Citoyen à l’entreprise, citoyen dans la vie …

Le projet de loi Pacte

Le projet de loi pacte qui est discuté au Parlement poursuit et aggrave le mouvement de financiarisation des entreprises qui conduit à ce que le Code du travail et les statuts soient détricotés, que les entreprises publiques et le service public soient privatisés et démantelés, que l’individualisation l’emporte sur la solidarité et mette à mal notre modèle social et la sécurité sociale. Face à la recherche effrénée d’une rentabilité financière à court terme pour satisfaire l’appétit toujours plus vorace des actionnaires, 100 milliards d’euros passant chaque année du travail au capital, la CGT s’inscrit dans une tout autre vision. Loin des vieilles mesures libérales avec pour seuls résultats l’explosion des inégalités et de la pauvreté, la CGT est porteuse d’un projet susceptible à la fois de redresser l’économie par la création d’emplois stables et pérennes, et de donner une autre finalité à la production de biens et de services conjuguant croissance et protection de l’environnement.
Quatre axes structurent le projet CGT donner plus de moyens aux salariés d’être informés tout le long de la chaîne du processif, d’agir sur l’organisation du travail ainsi que le droit d’intervenir sur les choix stratégiques de l’entreprise affirmer dans la loi, en la rendant opposable, que la mission de l’entreprise est une mission de création collective, de production d’un bien ou d’un service utile à la société élargir le devoir de vigilance et de solidarité aux risques sociaux et économiques que les grandes entreprises font peser sur leurs sous-traitants, leurs salariés, les territoires et leurs populations mettre en place une politique de crédit et une fiscalité sélective pour lierle financement et l’imposition des entreprises au respect du développement du territoire, à l’existence et au niveau des droits sociaux dans l’entreprise, à la prise en compte des considérations environnementales. À la différence du gouvernement et de son projet de loi « fourre-tout », les 37 propositions de la CGT forment un ensemble cohérent, repensant la place du salarié dans l’entreprise, la place de l’entreprise dans la société, à partir de la centralité du travail et de la citoyenneté au travail. Dans les cahiers revendicatifs, dans les luttes et par la négociation, transformons notre ambition en réalité, avec et pour les salarié !
Imprimer cet article Télécharger cet article